in

Quelle formation pour devenir serrurier professionnel ?

Le métier de serrurier attire de plus en plus de jeunes actuellement. Cette profession artisanale fait l’objet d’une réglementation rigoureuse en France et en Belgique. Les personnes n’ayant pas de diplôme peuvent-elles devenir serrurier professionnel ? Quelles sont les différentes manières d’exercer ce métier ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le travail de serrurier ci-dessous.

Quelles sont les missions du serrurier dépanneur ?

Les entreprises de serrurerie sont aujourd’hui largement répandues et la plupart possèdent des sites internet où il est facile de les contacter. Si vous habitez en Belgique et que vous recherchez un serrurier à Molenbeek, il suffit d’une petite recherche sur internet pour trouver des dizaines de prestataires.

Mais pour quels types des travaux faut-il appeler un serrurier ? Les champs d’intervention de ce dernier sont très larges : il peut travailler pour son propre compte et proposer ses services en se déplaçant dans les maisons ou tout autre local ayant besoin d’un dépannage. Ce métier touche généralement à tout ce qui est fait de métal et plus précisément dans la sécurité des ouvertures. Ainsi, le serrurier dépanneur peut avoir comme mission d’installer et de changer les systèmes de fermeture et d’ouverture et à la différence du serrurier-métallier, il interviendra généralement sur le terrain.

Le travail du serrurier dépanneur suit majoritairement le même schéma : le client lance un appel pour régler un problème et il se rend sur place pour faire un état des lieux. Avant, il pourra faire une estimation des prix des travaux avant de se rendre sur le lieu avec le matériel dont il aura besoin (fraiseuse, perceuse, sets de crochetage, pinces spéciales…). Une fois arrivé sur les lieux il examine les dégâts de la serrure, du coffre-fort ou de tout autre objet qui requiert son intervention, et pourra alors détailler son devis et le processus qu’il va utiliser pour régler le problème. En général, les installations ne peuvent pas être effectuées dans l’immédiat alors le serrurier doit estimer le temps requis pour effectuer les travaux et s’y tenir.

serrurerie

Aujourd’hui, être serrurier professionnel ne se limite plus au remplacement des serrures trop vieilles ou celles qui ont été abîmées à cause d’un cambriolage ou d’une fausse manipulation. En effet, le métier a connu un tel développement qu’il est devenu un indispensable du bâtiment. Le serrurier est ainsi amené à participer à des projets d’architecture de grande envergure pour la schématisation de tout ce qui est en métal ou en fer, notamment les rampes d’escalier, les portails ou encore les volets. C’est particulièrement le cas pour les professionnels spécialisés dans la ferronnerie d’art.

Le serrurier sans diplôme : les missions qu’il peut effectuer

Les personnes qui n’ont pas de diplôme peuvent exercer le métier de serrurier à leur propre compte en tant qu’homme toute main. C’est une alternative ouverte à toute personne majeure et ne demande ni diplôme ni certificat. Cela consiste à monter une activité dite « multiservice » qui donne la possibilité d’effectuer des interventions de petits bricolages ne requérant aucune compétence. Cependant, il est totalement interdit à l’homme toute main d’intervenir sur des travaux concernant le bâti. C’est donc une activité très limitée même si elle permet de faire quelques missions de serrurier.

Quelles sont les formations requises pour devenir serrurier agréé ?

En général, un professionnel doit justifier d’un minimum de trois années d’expérience et/ou d’un diplôme qualifiant tel que le CAP serrurier-métallier ou le BEP réalisation d’ouvrages chaudronnés. Pour les personnes qui ne désirent pas passer deux ans au minimum en formation, il est possible de s’orienter vers une formation serrurier, notamment en tant que serrurier dépanneur-installateur de FMSD. Cette formation n’a qu’une durée de 15 h intensives et permet d’obtenir un diplôme reconnu au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) ainsi qu’un niveau d’études qui équivaut au Baccalauréat. Cette formation permet d’appréhender tout ce qu’il faut savoir sur la serrurerie dépannage, les volets et les volets roulants.

Sinon, les autres formations permettant d’exercer la profession de serrurier sont les suivantes :

  • CAP serrurier-métallier.
  • BP serrurerie, métallerie.
  • Mention complémentaire (MC) soudage.
  • Bac pro ouvrages du bâtiment : métallerie.
  • Bac techno STI2D.
  • BTS réalisation d’ouvrages chaudronnés.
  • BTS constructions métalliques.

Il faut d‘ailleurs préciser que l’exercice du métier de serrurier de ville pour s’occuper du dépannage et de l’installation est réservé aux titulaires d’un certificat reconnu au RNCP, laquelle est accessible à toute personne titulaire d’un niveau IV. À noter que FMSD est l’unique centre de formation habilité à délivrer une certification qui permette d’exercer le métier de serrurier dépanneur installateur.

Quelles sont les qualités requises pour ce métier ?

Être serrurier est un métier très exigeant qui nécessite beaucoup de motivation. En effet, les horaires de travail peuvent être très décalés, puisqu’il est possible de devoir intervenir en pleine nuit. Il est donc nécessaire d’avoir une très grande disponibilité pour pouvoir être serrurier et cela peut devenir usant à la longue.

En outre, un bon serrurier doit être minutieux et très rigoureux. Le travail demande toujours de la finesse et une grande réflexion, il ne s’agit pas seulement d’avoir les bons outils. Le métier de serrurier nécessite également un bon sens du relationnel pour pouvoir nouer des contacts et avoir de bonnes relations avec la clientèle.

Quel est le salaire moyen d’un serrurier ?

Un serrurier sans diplôme qui travaille en tant qu’homme à tout faire bénéficie d’une rémunération moyenne de 2 000 € brut par mois. Le salaire d’un serrurier agréé officiant en tant que salarié d’une entreprise est également le même tandis que s’il travaille pour son propre compte, il peut gagner une moyenne de 2800 € brut par mois.

Quels sont les débouchés ?

Si vous avez le diplôme requis, vous pouvez envisager de travailler à votre propre compte, mais la majorité du temps, le serrurier débutera d’abord comme salarié. Comme les études pour devenir serrurier dépanneur sont essentiellement tournées vers les métaux et le fer, il y a de nombreuses reconversions envisageables, notamment dans le domaine de la ferronnerie.

Written by Takie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel métier pratiquer avec un CAP Petite Enfance en poche ?

Composition des e-liquides pour e-cigarettes : qu’est-ce que vous vapotez ?