in

Entreprises : qui peut être tuteur ou maître d’apprentissage ?

Dans le cadre de son évolution, votre entreprise est souvent amenée à intégrer de nouveaux collaborateurs via l’apprentissage. Selon le contrat de ces derniers, le Code du travail impose la désignation d’un maître d’apprentissage ou d’un tuteur. Cependant, le « tuteur » désigné devra au préalable acquérir une certaine expérience et suivre une formation dédiée. Pour y voir plus clair, nous vous expliquons dans cet article la nécessité de former vos salariés au tutorat et les conditions pour être maîtres d’apprentissage et tuteurs.

Formation de tuteurs et de maîtres d’apprentissage : quels sont les avantages pour l’entreprise ?

Le tutorat est un domaine qui ne s’improvise pas. C’est pourquoi des formations spécifiques sont aujourd’hui disponibles pour devenir maîtres d’apprentissage ou tuteurs. Finalisées par un certificat, ces formations assurent le maintien du savoir-faire des entreprises. Elles ouvrent également la voie à un développement rapide des compétences ainsi qu’à la valorisation et la professionnalisation de vos salariés.

Tous vos salariés peuvent prétendre à cet enseignement dès lors qu’ils justifient du nombre d’années d’expérience pré-requises. Pour en savoir plus sur la formation de tuteurs et maîtres d’apprentissage, vous pouvez vous renseigner sur le site http://www.ecp-formations.com.

Pour aider les entreprises à former leurs salariés, certains organismes offrent des possibilités de financement des coûts de formation dans le cadre du contrat d’apprentissage, du contrat de professionnalisation et de la Pro-A. Dans le cadre d’un contrat de professionnalisation, l’entreprise bénéficie également d’une aide à l’exercice de la fonction tutorale (AEFT).

tuteurs

Quelles conditions pour devenir maître d’apprentissage ?

Le chef d’entreprise lui-même peut être un maître d’apprentissage. Cependant, il peut également s’agir d’un salarié volontaire. Dans les deux cas, le maître d’apprentissage doit être majeur. Il doit également démontrer les compétences professionnelles nécessaires, mais aussi certaines qualités pédagogiques. Concrètement, il doit justifier d’un diplôme ou d’un titre qui relève du même domaine que celui de l’apprenti.

Le diplôme doit être au moins d’un niveau égal à celui de l’apprenti. Si le niveau de diplôme est inférieur, le salarié doit avoir exercé à son poste pendant au moins 3 ans pour être maître d’apprentissage. Lorsque plusieurs salariés assument la fonction de maître d’apprentissage, on parle alors d’équipe tutorale. Dans ce cas, un maître d’apprentissage référent pourra alors être désigné.

Les pré-requis pour devenir tuteur ?

Tout comme le maître d’apprentissage, le tuteur peut-être le chef d’entreprise lui-même ou un salarié désigné. Mais les conditions requises pour devenir tuteur sont plus souples que celles pour devenir maître d’apprentissage. Et pour cause, la désignation de tuteur est facultative dans le cadre d’un contrat de professionnalisation alors que la désignation d’un maître d’apprentissage est obligatoire. Dans les faits, le salarié pourra devenir tuteur dès lors qu’il possède une expérience professionnelle d’au moins deux ans à son poste actuel.

Il est à noter que le tuteur comme le maître d’apprentissage ne peut encadrer que deux élèves à la fois. Toutefois, le maître d’apprentissage peut en plus accompagner un redoublant.

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Written by Takie

Moi c'est Takie ! Je suis un passionné du web. Je travaille dans cet environnement depuis maintenant une dizaine d'années et je suis toujours prompt à faire de nouvelles découvertes !

Au plaisir de lire vos commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment trouver l’amour sur un site de rencontre ?

Pourquoi faire confiance à votre magasin de meubles à Mulhouse ?