in

Dressage de chien : les trucs et astuces contre les aboiements

Dans le cadre du dressage de votre chien, limiter ses aboiements constitue l’un des volets les plus difficiles à gérer. Pour y parvenir, il faut essayer plusieurs techniques qui ont déjà fait leurs preuves. Toutefois, il faut s’armer de patience, car chaque chien est différent. Dans ce dossier, retrouvez trucs et astuces à appliquer contre les aboiements.

Utiliser un dispositif anti-aboiement

Le commerce regorge aujourd’hui de dispositifs qui sont efficaces pour faire cesser les aboiements. Parmi ceux-ci, vous trouverez sans nul doute le boitier anti-aboiement adapté à votre chien. Il existe différents modèles en fonction de la taille de votre animal, de sa race et du type de technologie dont il est doté. Le modèle automatique est doté d’un système intelligent qui diffuse des ultrasons au moindre aboiement. Ce dispositif possède une portée allant jusqu’à 20m et une bonne étanchéité. En plus, l’avantage du boitier anti-aboiement par rapport aux autres dispositifs de ce genre, c’est qu’il est moins contraignant pour le chien. En étant dépourvu de collier, votre animal est plus libre de ses mouvements.

Enseigner les ordres de base

L’une des raisons pour laquelle un chien aboie de manière intempestive, c’est parce qu’il manque de repères. Pour y remédier, il est important de lui enseigner les ordres de bases, à l’exemple de « venir », « assis », « pas bouger », etc. Ce sont des limites à fixer au meilleur ami de l’homme afin qu’il sache ce qu’il a à faire. Lui inculquer ces ordres à respecter est également connu pour réduire son anxiété et pour développer son assurance, ce qui réduira considérablement ses aboiements. Pour que votre chien assimile efficacement les ordres de base, il est conseillé de faire appel aux services d’un éducateur professionnel.

Éviter certaines situations

Il y a certaines situations qui engendrent beaucoup plus d’aboiements chez les chiens. Ainsi, pour un dressage efficace dans ce sens, veillez à lui éviter ces tentations. Mais encore faut-il identifier ces facteurs qui font que votre animal se déchaîne plus que la normale et émet des nuisances sonores qui risquent de déranger le voisinage. Une fois que vous comprenez ce qui le fait souvent aboyer, il faut essayer de l’en éloigner pour réduire les bruits qu’il émet.

Ignorer les aboiements

Lorsqu’un chien aboie exagérément, il peut aussi vouloir attirer votre attention. Pour l’en décourager, il faut éviter de lui prêter oreille. En gros, il est conseillé d’ignorer les aboiements de votre animal de compagnie jusqu’à ce qu’il arrête de le faire. Il ne faut, ni lui parler, ni le toucher, ni le regarder. Et une fois qu’il se calme, il est important de le récompenser avec un os ou une friandise. De nombreux dresseurs professionnels recommandent cette technique qui est plutôt efficace et facile à appliquer.

Le désensibiliser aux stimuli

Votre chien a appris à ne pas aboyer en étant éloigné des facteurs qui provoquent généralement ce comportement ? Maintenant, vous devez lui apprendre à garder son calme, même en présence de ces mêmes facteurs. Cela doit se faire de manière progressive. Commencez par lui présenter le stimulus de loin. S’il réagit positivement, vous pouvez l’en rapprocher de plus en plus jusqu’à ce qu’il n’ait plus ce réflexe d’aboiements intempestifs. N’oubliez pas de le récompenser après chaque effort qu’il fournit.

Written by Takie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le boulier : un outil ludique pour apprendre les mathématiques

Quelles solutions pour soulager le mal de dos ?