in

Comment rénover un parquet en bois ?

Un parquet en bois apporte un véritable plus à l’apparence d’une maison. Cependant, lorsqu’il n’est plus très jeune, il peut présenter des rayures et des traces peu esthétiques. Afin de lui redonner son aspect initial, des travaux de rénovation s’imposent. Comment s’y prendre ?

Le ponçage

Le secret d’un parquet en bois bien rénové réside dans l’étape du ponçage. Ce dernier permet au revêtement de sol d’arborer un aspect lisse et propre, garantissant ainsi une finition impeccable. L’usage d’une ponceuse performante et facile à prendre en main est indispensable pour ce faire. Mais le ponçage ne s’improvise pas, qu’il s’agisse d’un parquet en bois exotiques, en chêne, en pin, huilé, ciré, peint, vitrifié, stratifié, etc. Il faut savoir qu’il existe plusieurs techniques de ponçage en fonction des résultats escomptés et du type de parquet.

Si vous prévoyez un changement de finition, de lattes ou de teinte, le ponçage à blanc est recommandé. Lorsque les lattes sont parallèles, c’est-à-dire lorsqu’il s’agit d’un parquet à l’anglaise, le ponçage doit se faire dans le sens du bois. Pour des chevrons, le ponçage se fait dans le sens de la lame en diagonale. Pour des mosaïques sur panneaux carrés, le ponçage est assez complexe et le recours à un professionnel est recommandé ; il nécessite de connaître l’origine de la lumière. Pour le bois brut, l’usage d’un abrasif à grains serrés est nécessaire ; pour une rénovation, il convient d’abord d’enlever la finition existante avant de procéder au polissage.

La finition

Dans le cadre d’une rénovation de parquet en bois, l’étape de la finition suit l’étape du ponçage. Le choix se fait entre une vitrification avec un vernis spécialement dédié, un huilage ou un cirage. Vous devez aussi choisir entre la teinture ou la peinture selon l’aspect escompté. Certains optent pour la couleur originelle du bois qui apporte une touche de charme à l’intérieur, d’autres préfèrent adapter la couleur du parquet au reste de la décoration d’intérieur.

Dans tous les cas, veillez toujours à choisir des produits spécialement adaptés pour le revêtement de sol en bois. Juste après le ponçage, votre parquet doit recevoir une couche de fondur. Ce dernier est essentiel pour faire adhérer le vernis ou la cire. Cette première couche facilite également la vitrification, car il bouche les pores du parquet en bois. Le parquet huilé ne nécessite pas d’être enduit de fondur.

Parmi les finitions aux choix en ce qui concerne la rénovation de parquet en bois, la cire demeure la plus économique. Toutefois, elle nécessite plus d’entretien. Elle convient aux parquets massifs pour leur conférer un aspect authentique. Le parquet vitrifié est recouvert de vernis ; il est plus résistant et facile à entretenir. Toutefois, cette finition peut changer l’aspect originel du bois. L’avantage du vernis comme finition, c’est l’embarras du choix entre un aspect brillant, satiné ou mat. Beaucoup optent pour une finition vieillie pour un intérieur au charme rustique. Enfin, la finition à l’huile est entièrement naturelle ; elle n’entrave pas l’aspect du bois et l’huile contribue à protéger le bois. Contrairement aux idées reçues, l’huile utilisée pour la finition d’un parquet en bois n’est pas grasse.

Written by Takie

Moi c'est Takie ! Je suis un passionné du web. Je travaille dans cet environnement depuis maintenant une dizaine d'années et je suis toujours prompt à faire de nouvelles découvertes !

Au plaisir de lire vos commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 habitudes à adopter pour garder la forme

Quelles sont les utilités d’un niveau laser ?