in

Comment redécorer son salon dans un style industriel ?

Nul besoin d’aller à New-York pour vivre dans un loft. Des ateliers de Brooklyn à votre 2-pièces, il n’y a qu’un pas à franchir. Disposition des meubles, choix des matériaux, tons à adopter, on vous dit tout.

1- Faire tomber les cloisons

En 1919, les États-Unis connurent un pic de croissance sans égal. Çà et là, les usines poussèrent comme des champignons. Des années plus tard, les nouveaux résidents de Brooklyn ont converti ces immenses ateliers en appartements spacieux.

En décoration industrielle, les grands volumes règnent en maître. Un moyen simple d’adopter cet état d’esprit est d’ouvrir la cuisine sur le salon. En 10 secondes, votre salon semblera plus lumineux. À défaut de faire une croix sur votre mur, vous pouvez le substituer par une verrière.

2- Utiliser des matériaux robustes

Qui dit usine, dit constructions solides. Aucun contremaître ne souhaite voir sa toiture s’effondrer ou son sol se craqueler sous les pas saccadés des ouvriers.

Le style industriel en garde des traces fortes : les murs en briques côtoient les sols stratifiés et les poutres en bois massif. Un gage de durabilité et un vrai plaisir pour les yeux.

3- Utiliser des meubles fonctionnels

Pour ranger leurs effets personnels, les ouvriers ne disposaient très souvent que d’un casier en métal et d’une caisse en bois. Avec un peu de jugeote, il est possible de déployer le plein potentiel de ces deux objets.

Adopter le style industriel, c’est repenser les objets professionnels. De simple objets utilitaires, ils deviennent de véritables œuvres d’art. Et ils ne sont pas les seuls.

Le mobilier minimaliste, sans fioritures est le chouchou de cette tendance. Dans le salon, le canapé XXL en cuir trône fièrement à côté de tabourets escamotables et d’une table basse vitrée. Simple. Efficace. Sans chichis.

4- Se familiariser avec les suspensions

Fermez les yeux. Essayez d’imaginer le bureau d’un ingénieur travaillant à Brooklyn en 1921. Une fois la nuit tombée, comment s’éclaire-t-il ?

L’avez-vous vu penché sur ses dossiers en dessous d’une lampe suspendue ? Pour 70 % d’entre vous, la réponse est oui.

L’industriel et les suspensions, c’est une histoire d’amour sans fin… Aussi faciles à installer que des sols Quick-Step, elles donnent un côté « usine » irrésistible à la pièce. Pour encore plus d’effet, choisissez-les noires ou grises métallisées.

5- Jouer la carte de la neutralité

Au XXe siècle, l’ambiance colorée des bureaux de Google n’était pas la bienvenue dans les usines… Un atelier était fait pour travailler et rien d’autre.

Sans surprise, les couleurs étaient assez neutres. On retrouvait essentiellement du noir, du gris et un peu de brun. Les briques rouges et les tuyaux cuivrés ajoutaient quelques touches de couleur.

Pour égayer votre salon, vous pouvez rajouter une lampe jaune poussin ou un coussin bleu canard. Ne craignez rien. Cette touche fluo ne risque pas de détruire votre décoration. Au contraire, c’est avec finesse qu’elle va la sublimer.

 

Written by Takie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi lire tous les jours ? Les réponses pour vous convaincre

Les équipements indispensables dans une cuisine professionnelle