in

Comment arrêter de fumer grâce à l’hypnose ?

L’arrêt du tabac est une décision qui nécessite beaucoup de volonté et d’engagement. Parmi les différentes méthodes bien connues qui permettent d’arriver à cette fin, l’hypnose connaît un engouement particulier depuis plusieurs années. Elle est considérée comme une “technique douce” pour se libérer de la cigarette. Mais comment cela marche-t-il concrètement ? Donne-t-elle vraiment de sérieux résultats ?

Le concept de l’hypnose pour arrêter de fumer

Au fond de lui-même, chaque fumeur nourrit le désir de se défaire de l’emprise de la cigarette. Car le tabac coûte financièrement cher et est néfaste pour leur santé. Choisir d’en finir avec le tabac grâce à l’hypnose est un excellent moyen qui reste sans conséquences sur la santé. L’hypnose ne nécessite pas d’effort et ne provoque aucun stress au patient.

La technique repose sur un mécanisme de suggestion qui s’appuie sur les raisons invoquées par le fumeur pour justifier sa dépendance au tabac. La motivation de ce dernier doit être complète. Le thérapeute va donc amplifier cette volonté d’en finir avec une suite de discours ciblés qui redonneront au sujet une sensation de liberté.

La séance démarre par une discussion d’appréciation de l’état d’esprit du patient et du résultat auquel il s’attend à l’issue de sa thérapie. Aucun professionnel ne met son patient sous hypnose sans au préalable chercher à déterminer et à cerner ses motivations et ses attentes. Le but de l’entretien est de mettre en lumière les liens de dépendance du sujet au tabac, et de découvrir son environnement socioprofessionnel (favorable ou défavorable). Il est aussi important d’en apprendre plus sur l’état psychologique du fumeur (dépression, anxiété, stress…) et de savoir s’il a déjà entrepris une fois d’arrêter de fumer.


Quel est l’intérêt de cette méthode ?

Aucun fumeur ne peut arrêter la cigarette sur un coup de tête. Pour lui, chaque bouffée constitue un moment de plaisir et de bien-être. S’en priver n’est vraiment pas supportable. Il devient nerveux, stressé et s’irrite de tout. La privation s’apparente à un calvaire pour lui et son entourage. Cet état est la preuve que le sujet est à un stade d’addiction au tabac. Dans ces conditions, un sevrage appelle à un profond changement psychologique et émotionnel. C’est tout l’intérêt de l’hypnose !

La méthode vise à défaire les liens de dépendance du sujet avec son addiction, en changeant sa perception de la cigarette. Le praticien va faire remémorer au patient les moments de liberté et de plaisir vécus sans tabac afin de l’orienter vers la voie de sortie. Les séances d’hypnose l’aideront à bâtir une pleine conscience et une ferme assurance de la possibilité de délivrance. Au fur et à mesure, le fumeur apprendra à contrôler ses émotions, à éliminer ses troubles du sommeil, à calmer ses angoisses et ses anxiétés.

La technique, certes, ne fonctionne pas sur tout le monde, mais les professionnels de l’hypnose se basent sur un taux de réussite de plus de 70 % pour justifier cette approche. Les premiers jours de prise en charge sont souvent les plus pénibles. Mais les paroles suggestives de l’hypnothérapeute aideront le sujet à lutter contre les contrecoups du sevrage. Les changements d’habitude seront moins violents, et il n’est parfois pas nécessaire de passer par la phase de vapotage pour y arriver.

Comment se déroule une séance d’hypnose antitabac ?

La plupart des praticiens proposent une première séance de discussion, avant d’entamer l’hypnose proprement dite. Lors de la séance pratique, le patient est confortablement installé dans un fauteuil, et invité à écouter uniquement la voix de son hypnotiseur. Alors si le tabac apparaît au fumeur comme un soutien psychologique, il lui fait visualiser l’effondrement de ce soutien.

Le patient ne dort pas au cours de la séance, il reste conscient et participe aux échanges dans un état de “rêve éveillé”. Il ressent comme une paralysie qui l’empêche de bouger. L’hypnotiseur lui parle calmement et sans détour, évoquant de multiples détails de sa vie, livrés lors de l’entretien précédant le début de la séance d’hypnose. Comme manœuvre sous hypnose, le thérapeute peut suggérer des visions d’images sur le tabac que le patient devra enregistrer dans son subconscient.

L’hypnotiseur rappelle les moments merveilleux de la vie du sujet, et insiste sur sa motivation en stipulant des mots-clés, qui pourront doper son moral et son engagement à arrêter de fumer. Il s’attardera quelque peu sur ces petites mais pertinentes instructions. Viens ensuite le moment de la relaxation profonde et l’instant où le patient devra revenir à son état normal.

Pratiquées par un spécialiste, les séances d’hypnose permettront au patient de changer progressivement ses comportements additifs en plein état de conscience afin de parvenir à une nouvelle vie équilibrée et saine.

Au bout de combien de temps arrête-t-on de fumer ?

La thérapie personnalisée est la plus indiquée dans le cas d’un sevrage de tabac. La transition se réalise progressivement, en fonction de la détermination du fumeur à sortir de son addiction. L’objectif n’est pas de le brusquer, au risque de provoquer une rechute. Quel que soit le niveau de dépendance du patient, la technique de l’hypnose peut lui apporter une assistance psychologique pour “guérir”. Aucune différenciation d’efficacité n’a été constatée entre les patients faiblement nicotinés et ceux qui sont fortement nicotinés.

Au final, le temps nécessaire pour arrêter de fumer dépend de plusieurs facteurs inhérents au fumeur : son état d’esprit, son environnement, sa volonté… La réussite de la thérapie par l’hypnose est donc une question de motivation personnelle. C’est pour cette raison que la décision d’arrêter “la clope” doit entièrement être un choix personnel et non motivé par l’entourage.

Où trouver un hypnothérapeute compétent ?

Il n’est pas facile de trouver un hypnothérapeute professionnel. Pour éviter les vendeurs d’illusion et autres charlatans, mieux vaut faire appel à un expert en hypnose assermenté. Cependant, en plus des compétences professionnelles, celui-ci doit maîtriser l’art de la relation patient/praticien qui revêt une grande importance pour mener à bien sa mission. Elle influe largement sur l’efficacité de la démarche hypnotique, qui repose sur la notion de parfaite collaboration et de pleine confiance. Attention surtout aux arnaques, car la pratique de l’hypnose n’est réglementée ni par le Code de la santé ni par un organisme de contrôle.

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Written by Takie

Moi c'est Takie ! Je suis un passionné du web. Je travaille dans cet environnement depuis maintenant une dizaine d'années et je suis toujours prompt à faire de nouvelles découvertes !

Au plaisir de lire vos commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Focus sur les meilleurs desserts italiens

Entretenir sa cigarette électronique